Appel à communication :

Plus de trois milliards d’êtres humains dépendent directement ou indirectement des océans pour subvenir à leurs besoins. L’océan mondial est pourtant soumis à des perturbations anthropiques croissantes : pollution, dégradation et/ou perte d’habitats, eutrophisation, invasions biologiques, changement climatique ou encore exploitation des ressources. Autant de pressions qui affectent le fonctionnement des écosystèmes, les biens et services qu’ils fournissent et le bien-être des populations qui en dépendent.
« Conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable » définit le 14ème des 17 objectifs de développement durable (ODD 14) du Programme 2030, adopté par les 193 états membres de l’ONU.
Dans ce contexte, la recherche halieutique a un rôle majeur à jouer par la collecte de données, la production de connaissances, la proposition de solutions innovantes, la définition de cibles de gestion ou encore la construction de scénarios plausibles de conservation et d’exploitation des ressources vivantes et des écosystèmes marins.

LIRE LA SUITE –>