2015_04: Post doc Ifremer

2015_04: Post doc Ifremer

Développement d’un modèle multi-spécifique pour la gestion des pêcheries de Mer Celtique.

Date de début: Novembre 2015

Durée: 12 mois

Salaire Net: environ 2140 € par mois modulé en fonction de l’expérience passée (incluant les cotisations pour la mutuelle complémentaire).

Contexte et objectifs

Les orientations européennes en termes de gestion des stocks halieutiques se dirigent peu à peu vers des approches prenant en compte les réseaux trophiques dans les modèles d’évaluation des ressources exploitées par la pêche. Ces approches de modélisations écosystémiques nécessitent de caractériser préalablement les réseaux trophiques des grandes zones de pêche.

Le projet EATME s’inscrit dans cette approche. Ce projet se propose de (i) collecter les contenus stomacaux des principales espèces commerciales au cours de la campagne scientifique EVHOE en Novembre 2014, (ii) d’analyser les régimes alimentaires de ces espèces courant 2015 et iii) de développer un modèle multi-spécifique à visée opérationnelle pour l’évaluation des stocks en Mer Celtique.

L’objectif principal de ce sujet de post-doctorat est précisément le développement de ce modèle multi-spécifique. Des évaluations multi-spécifiques sont déjà développées et utilisées dans d’autres écorégions comme la Mer du Nord et la Mer Baltique, au travers de modèles de type SMS (Stochastic Multi Species (SMS) -Lewy and Vinther, 2004). Le développement d’un tel modèle pour la Mer Celtique reposera préalablement sur une revue étendue des données existantes, complétées par celles collectées lors de ce projet et sur les méthodes d’évaluation de stocks.

Mots clés: halieutique, modélisation, réseaux trophiques.

Laboratoire d’accueil : Ifremer Lorient

L’unité STH (Sciences et Technologie Halieutique) de l’Ifremer participe à l’établissement des diagnostics et des avis scientifiques en matière d’état des stocks de poissons, ainsi qu’à l’élaboration de solutions d’aménagements des pêcheries, en réponse à la demande sociétale émanant des institutions, de la profession et du public, pour une exploitation durable des ressources halieutiques : économiquement efficace, socialement équitable et écologiquement soutenable. Les thématiques de recherche de l’unité s’articulent autour de trois axes : l’amélioration des connaissances sur la biologie et l’écologie des espèces exploitées, l’étude des interactions usages écosystème et le développement de méthodes d’évaluation des stocks dans le cadre de l’approche éco-systémique des pêches.

Compétences  requises:

Le candidat doit posséder une thèse de doctorat en écologie marine, halieutique, dynamique de population et autres domaines associés.

– Expérience en modélisation des réseaux trophiques, expérience dans l’utilisation des modèles de type SMS

– Intérêt pour l’halieutique et l’évaluation des stocks

– Forte compétence en programmation, statistiques inférentielles, multi variées et bayésienne

Appel à candidatures

Les dossiers de candidature comprendront :

  1. une lettre de motivation précisant les compétences du candidat en relation avec la proposition du sujet de post-doctorat,
  2. un curriculum vitae détaillé,
  3. un résumé des travaux effectués mentionnant la date de soutenance de la thèse,
  4. une liste de publications et communications à colloques,
  5. deux lettres de recommandation.

Ces dossiers doivent être adressés par courriel au(x) contact(s) scientifique(s) concerné(s) : Lionel.pawlowski@ifremer.fr, dorothee.kopp@ifremer.fr , marianne.robert@ifremer.fr

Les critères de choix des candidats sont les suivants :

– Le curriculum vitae du candidat doit être conforme à la proposition de sujet de post-doctorat,

– Le candidat doit avoir moins de 35 ans au 31 décembre 2015 ; il n’aura pas préalablement effectué de post-doctorat à l’Ifremer,

– Les candidatures de docteurs qui ont réalisé la majorité de leur travail de doctorat au sein d’une unité de l’Ifremer ne sont pas recevables.

La date de clôture de l’appel à candidatures est fixée au 31 juillet 2015.